Faire don d’un téléphone usagé au moyen d’une enveloppe préaffranchie

En remplissant ce formulaire, vous recevrez une enveloppe “à bulles” préaffranchie afin de nous envoyer votre téléphone mobile usagé GRATUITEMENT par Poste.

En partenariat avec Réalise, les téléphones collectés seront réparés, avant d’être remis en vente, ou désassemblés pour en récupérer les matériaux. Les données seront effacées selon les procédures strictes établies par Réalise. La recette de la collecte servira à payer les coûts de l’opération et à contribuer aux buts de NoOPs.

Taille de l'enveloppe (nombre de smartphone-s) : 1
(vos données n'étant en aucun cas transmises ou revendues à des tiers)

Adhérer

Adhérez à l’association, menons des actions ensemble telles que les COLLECTES ou encore soutenez-nous en faisant un DON

Formulaire d'adhésion

Devenir Partenaire

Devenez partenaire officiel NoOPS pour les COLLECTES, demandez votre boîte “HULOBOX” que nous vous enverrons par Poste

Devenir Partenaire

Don de mon téléphone

Demandez-nous une enveloppe préaffranchie NoOPS afin de nous envoyer votre téléphone par Poste gratuitement !

Envoyez-moi une enveloppe

FEEDS de notre page FB

Couverture pour NoOPS.ch - No Obsolescence Programmée - No Geplante Obsoleszenz
720
NoOPS.ch - No Obsolescence Programmée - No Geplante Obsoleszenz

NoOPS.ch – No Obsolescence Programmée – No Geplante Obsoleszenz

Sensibiliser les citoyen-ne-s sur les enjeux liés à l’obsolescence programmée ; Dénoncer les p

Jour important pour l’économie circulaire Après le Conseil national au printemps dernier, le Conseil des États a adopté aujourd’hui à une très large majorité la révision « économie circulaire » de la Loi sur la protection de l’environnement (20.433). Comme membre de la coalition « Longue vie à nos objets! », nous sommes fiers d’avoir contribué au développement de ce texte ces dernières années. La révision devrait donc définitivement être adoptée prochainement, après l’élimination de quelques divergences entre les deux Conseils. Le Conseil fédéral devra ensuite s’atteler à la mise en œuvre de ce texte, et nous serons attentifs à ce qu’il exploite toutes les compétences nouvelles qui lui sont offertes, par exemple au sujet de l’indice de réparabilité. Cette révision est très positive, notamment pour prolonger la durée de vie des produits dans notre pays. Elle reste néanmoins encore timide par rapport aux avancées récentes de l’Union européenne – on pense en particulier à la régulation sur l’écoconception pour des produits durables, mais aussi aux enjeux liés au droit à la réparation et à l’information des consommatrices et consommateurs. Il reste donc du pain sur la planche ! Voir +Voir –

Voir sur Facebook